ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous acceptez la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Question écrite sur la politique vaccinale de la France

Cathy Apourceau-Poly a adressé une question écrite à Olivier Véran, Ministre de la Santé sur la stratégie prise par la France sur la vaccination contre le Covid-19.

Mme Cathy Apourceau-Poly interroge M. le ministre des solidarités et de la santé sur la politique vaccinale mise en œuvre depuis fin décembre 2020. En effet, il semble qu’au-delà des résultats moins bons que ceux de nos voisins européens en termes de vaccinations, de nombreux problèmes logistiques continuent à se poser. À cela s’ajoute la baisse des doses livrées par les laboratoires Pfizer qui est conséquente.

Ainsi, alors même que de nombreux élus, dont l’association des maires ruraux, se sont positionnés pour faciliter la campagne vaccinale, les stocks sont insuffisants quand ce ne sont pas les aiguilles qui ne sont pas adaptées. De grandes villes comme celle de Lille pourraient ouvrir plus que deux centres de vaccinations en renfort du centre hospitalier régional (CHR), mais n’en a pas reçu l’autorisation.

De même, le contexte social dans lequel Sanofi licencie des centaines de personnes dont 400 dans le seul pôle recherche interroge : la santé des Français peut-elle se satisfaire des appétits financiers des grands groupes ? Que fait l’État quand chaque jour de retard pris induit des vies sacrifiées à venir ?

Ce ne sont pas de points presse dont les restaurateurs, la culture et nos soignants ont besoin, mais bien de sortir au plus vite de cette situation, ce qui passe par la vaccination massive, au plus vite, des Français.

Question écrite n°20208 de Cathy Apourceau-Poly à Olivier Véran, Ministre de la Santé, publiée le 21/01/2021 au Journal Officiel.