ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous acceptez la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Question écrite portant sur l’indemnisation des frais kilométriques des aides à domicile

Le 24 mars 2022, est publiée au Journal Officiel la question écrite de Cathy Apourceau-Poly à Madame Brigitte Bourguignon, Ministre déléguée à l’Autonomie, à propos des différences de traitements sur l’indemnisation des frais kilométriques pour les aides à domicile.

Mme Cathy Apourceau-Poly interroge Mme la ministre déléguée auprès du ministre des solidarités et de la santé, chargée de l’autonomie sur la prise en considération de la hausse du prix des carburants pour les aides à domicile et tous les intervenants à domicile du secteur médico-social.

En effet, ces salariées, puisque ce sont essentiellement des femmes, utilisent sauf exception leur propre véhicule et sont indemnisées sur la base d’un barème kilométrique qui varie d’une structure à l’autre.

On considère deux grandes tendances : 0,35 €/km dans le secteur associatif et 0,20 €/km dans le secteur privé lucratif. Avec une consommation moyenne variant de 8 à 9 L/100 km, puisque ce sont des véhicules anciens le plus souvent et qui nécessitent un entretien plus onéreux, le prix à payer pour travailler devient prohibitif à mesure que les prix du carburant flambent.

Elle souhaite savoir quelles dispositions le Gouvernement entend-il prendre afin d’éviter que ces salariées pauvres n’arrêtent tout simplement de travailler à perte.

Question écrite n°27383 de Cathy Apourceau-Poly à la Ministre déléguée à l’Autonomie, publiée au Journal Officiel le 24 mars 2022.