ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous acceptez la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Lettre ouverte : L’État doit soutenir les artisans et commerçants de proximité

Cathy Apourceau-Poly est désormais membre de la délégation aux entreprises du Sénat depuis septembre 2020. Ce vendredi 6 novembre 2020, elle a participé à la visio-conférence organisée par Alain Grizet, Ministre délégué aux petites et moyennes entreprises.

À cette occasion, Cathy Apourceau-Poly a axé son intervention notamment sur deux points qui semblent essentiels.

Les banques et assurances doivent soutenir les petits commerçants et artisans.

En effet, les banques obtiennent de l’argent quasiment gratuitement avec les prêts à taux 0 de la Banque Centrale Européenne. Les assureurs ont eux reconnu qu’avec le confinement ils avaient moins de frais (moins d’incidents et d’accidents).

Le monde bancaire et assurantiel doit donc mettre la main à la poche et venir en aide aux indépendants en prenant en charge leurs pertes d’activités.

Mise à contribution des GAFA

Enfin, Amazon, et plus largement les GAFA, doivent également être mis à contribution. Ils paient très peu d’impôts en France malgré les millions qu’ils font sur le territoire français.

Le cas d’Amazon est plus représentatif encore : les ventes en ligne sont réalisées à 40% par Amazon qui ne paie aucun impôt en France et fait travailler ses salariés dans des conditions souvent très difficiles.

Le gouvernement ne doit pas attendre l’Europe et doit dès à présent taxer les GAFA, et le premier d’entre eux Amazon.

Suite à cette conférence, Cathy Apourceau-Poly a rédigé sous forme d’une une lettre ouverte les éléments de son intervention. Cette lettre a été adressée au Ministre Grizet et a déjà reçu le soutien de dizaines de maires du Département du Pas-de-Calais.