ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous acceptez la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Dépôts sauvages de déchets : l’État doit soutenir les élus locaux

92% 𝐝𝐞𝐬 𝐦𝐚𝐢𝐫𝐞𝐬 𝐨𝐧𝐭 𝐬𝐮𝐛𝐢 𝐮𝐧𝐞 𝐚𝐠𝐫𝐞𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐞 𝐜𝐚𝐝𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐥𝐮𝐭𝐭𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐥𝐞𝐬 𝐭𝐚𝐬 𝐝’𝐨𝐫𝐝𝐮𝐫𝐞𝐬 𝐬𝐚𝐮𝐯𝐚𝐠𝐞𝐬.

Lors de la séance de questions orales le mardi 21 juillet, Cathy Apourceau-Poly a interpellé le gouvernement sur la mise en œuvre d’actions de soutien aux élus et collectivités.

Cathy Apourceau-Poly déplore la réponse du gouvernement qui ne peut mettre en place de solutions concrètes immédiates.

  • Il va falloir attendre 2022 pour la création d’une filière qui lie les métiers du bâtiment au retraitement des déchets.
  • Les coûts d’enquête pour retrouver les auteurs de dépôts sauvages grèvent les finances des collectivités.
  • Il est très compliqué de retrouver les auteurs, l’augmentation de l’amende est à saluer, mais sa portée reste faible.

Dans l’immédiat, les élus et les collectivités locales sont bien seules face à ce fléau pour l’environnement, pour l’espace public, pour la salubrité et les finances publiques.