ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur sur notre site. En poursuivant votre navigation, nous considérons que vous acceptez la présence de ces cookies et l'utilisation qui en est faite. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page de la Politique de confidentialité des données.OKPolitique de confidentialité

Charlène et ses fillettes doivent rester en France !

Il y a trois ans, Charlène Mayamba Kosi fuyait le Congo enceinte pour se construire un avenir, à elle et ses filles. Depuis, elle s’est installée à Saint-Omer avec ses jumelles de deux ans et demi. Intégrée, elle est pourtant expulsable à tout moment vers Kinshasa du fait du rejet de sa demande d’asile.

Les militants de RESF et la FSU ont décidé d’alerter sur ce cas, tandis que la sénatrice écrivait au Préfet et au Président de la République.

Le Préfet a répondu que le dossier allait être étudier avec la plus grande vigilance. En attendant la levée de l’Obligation de Quitter le Territoire Français, c’est déjà un bon signe.

Lettre adressée au Chef de l’État

Retrouvez l’article de la Voix du Nord sur cette question via :

http://www.lavoixdunord.fr/460659/article/2018-10-01/un-appel-manifester-dans-le-calme-pour-charlene-menacee-d-expulsion